Experts immobilier

Pensez à la CLE de votre logement étudiant

La Caution Locative Etudiante ou Clé, est un engagement de l'Etat permettant aux étudiants privés de tuteurs ou parrains de simplifier leur entrée à une résidence.

D’où vient cette clé ?

La Clé est mise en place et administrée par les Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires ou CROUS, dès lors de la rentré universitaire. Suite à une période d’expérimentation en 2013, la caution est actuellement disponible dans toute résidence étudiante. Il s’agit d’une mesure bien nécessaire, qui est acquittée par la trésorerie de l'Etat et de la Caisse des dépôts (600,000€), et amplifiée par les régions associées d’une valeur allant de 100,000€.

Comment bénéficier de la Clé ?

En effet, ce dispositif touche tous les types de logements du studio au T3 en France, à l’exception de l’outre mer. Afin de pouvoir en profiter dès le 1er septembre correspondant à l’année de signature du bail, il est exigé à l’étudiant d’être : soit étudiant français, de moins de vingt huit (28) ans, et sans caution familiale, amicale ou bancaire ; soit, doctorant ou post doctorant, qu’importe sa nationalité, avec un doctorat obtenu depuis moins de six (06) ans, et employé en tant que chercheur non titulaire dans un laboratoire de recherche. L’étudiant devra créer un compte sur le site du CNOUS que voici http://www.cnous.fr/, s’identifier et accéder au formulaire de demande de caution locative étudiante.

La Clé n’est pas gracieuse

Par ailleurs, ce dispositif n’est pas totalement gratuit. L’étudiant est prié de versée une cotisation qui correspond à l'équivalent de 1,5% du loyer charges comprises. Le versement doit être effectué directement au gestionnaire financier : soit en totalité lors de l’adhérence, soit par l’intermédiaire d’un prélèvement automatique mensuel sur le compte bancaire de l’étudiant.

La solidarité de l’ensemble de colocataires

Dans l’éventualité d’une colocation, qui est d’autant plus assez fréquente chez les étudiants.

- si le contrat de location présage la solidarité entre les colocataires, une seule garantie de location suffit, relevant du dispositif objet de la convention. C'est-à-dire : Colocation solidaire = 1 convention par bail, 1 seul dossier de garantie, 1 étudiant représentant la colocation, 1 cotisation partagée entre les colocataires.
- si la solidarité des colocataires n’est pas stipulée par le bailleur, un cas assez rare, chaque étudiant bénéficie alors séparément de sa garantie dans son engagement locatif. Soit, Colocation non solidaire = 1 dossier de garantie par étudiant, 1 bail de colocation détaillant les quotes-parts respectives de chaque colocataire, 1 cotisation individuelle pour chacun.
Le retard dans les versements
S’il y a lieu de défaut de paiement, le propriétaire procède aux relances par LRAR avant de se retourner vers la Clé. A cet effet, les administrateurs du dispositif règlent le loyer après avoir conclu un calendrier de remboursement avec l'étudiant.

Un désir d'expression, intervenez .

Les publications similaires de "Blog des experts immo"

  1. 31 Août 2018On a testé pour vous Le Mas Toulousain99 visites
  2. 17 Août 2018Les plus gros promoteurs immobilier de Bayonne102 visites
  3. 19 Déc. 2017Découvrez les nouveaux projets immobilier d'Alday dans le Pays Basque343 visites
  4. 13 Avril 2017L’achat d’un Riad intéresse beaucoup les Européens624 visites
  5. 23 Fév. 2017Bien comparer son assurance emprunteur717 visites
  6. 15 Janv. 2017Voici comment j'ai pu entreposer mes meubles lors de mon déménagement692 visites