Experts immobilier

Pourquoi les résidences seniors peinent à décoller en France

La population française devient de plus en plus vieille. Ce qui contribue à la promotion de l’immobilier pour les personnes âgées. Cependant, l’investissement dans les résidences seniors s’enlise au lieu de se proliférer. Actuellement, nous seront encore dire qu’il ne s’agit que la phase de démarrage. Toutefois, les plus grosses difficultés y sont rencontrées.

Les statistiques indiquent que d’ici 2050, trois Français sur cinq seront dans la catégorie des seniors. Généralement, plus de 60 ans, les personnes âgées nécessiteront d’un bien immobilier adapté à leur situation. Les locataires manquent dans les locaux existants. Pour les seniors, ils s’agiront de résidences couteuses comme les ehpad. L’appel à l’investissement pour une construction d’une résidence de service commence à se manifester dans certaines régions de la France telle qu’à Versailles. Elle constituera une résidence intermédiaire entre une domiciliation et une maison de retraite.

Un tarif propre et une qualité de service

Etre autonome est le premier privilège profité par un senior. Comparé aux logements destinés au grand public, le loyer sera plus onéreux. L’investisseur encaissera alors 10 à 15% plus que dans le marché ordinaire. La raison de cette hausse est les services inclus avec la location. En effet, les seniors jouiront d’une aide ménagère, de restauration, de soins, …. D’un autre côté, il y a la sécurité que garantissent les propriétaires.

Domitys représente un puissant groupe dans l’immobilier pour seniors. Sa tarification est de 980 euros par mois. Pour un accompagnement personnalisé, ceux qui prennent en charge du senior payeront 175 euros en plus. Ce tarif est fixé pour les locataires qui ont un revenu de 20.000 euros par an. Vous pouvez trouver d’autres chiffres sur les sites tels que http://www.résidence-sénior.com.

Les résidences pour seniors, encore en manque

La France compte actuellement aux alentours de 200 résidences. Face à cette situation, l’idéale est de réduire la fiscalité pour attirer les acheteurs. Des systèmes tels que la loi Bouvard qui fait jouir un investisseur de 18% de réduction d’impôt, constituent les moyens pour y parvenir. Il en est de même pour certaines stratégies permettant d’effectuer une récupération de TVA jusqu’à 19,6%.

Il serait encore trop pour dire que les clés de la réussite sont déjà connues. Actuellement, les seniors vivant dans des résidences avec services ne représentent que le 1% de la totalité. Les 200 résidences existant sont équivalentes à 16.000 logements seulement.

Un démarrage ardu

Si le début des investissements dans les résidences pour seniors a pris un début difficile, les acquéreurs ont mis du temps à s’intéresser à cette catégorie de personnes. D’un autre côté, les premières résidences ont été victimes d’une mauvaise gestion. En effet, la gestion des biens suivaient un système de copropriété.

Les charges devenaient de plus en plus lourdes du fait que les acquéreurs étaient en même temps un gérant. Ainsi, l’idée de laisser une société de gestion prendre en compte de l’exploitation a permis de régler nombreux problèmes. Différentes charges ont été dissociées que ce soit pour l’occupant ou le propriétaire. Quoi qu’il en soit, il faut bien choisir sa société de placement. Leur politique peut être non-conforme à votre placement.

Un désir d'expression, intervenez .

Les publications similaires de "Blog des experts immo"

  1. 31 Août 2018On a testé pour vous Le Mas Toulousain100 visites
  2. 17 Août 2018Les plus gros promoteurs immobilier de Bayonne102 visites
  3. 19 Déc. 2017Découvrez les nouveaux projets immobilier d'Alday dans le Pays Basque344 visites
  4. 13 Avril 2017L’achat d’un Riad intéresse beaucoup les Européens625 visites
  5. 23 Fév. 2017Bien comparer son assurance emprunteur717 visites
  6. 15 Janv. 2017Voici comment j'ai pu entreposer mes meubles lors de mon déménagement693 visites